Si nous parlions d’éducation…

A l’heure où le débat sur l’éducation resurgit en France…je partage avec vous aujourd’hui un extrait du livre de Christiane SINGER « N’oublie pas les chevaux écumants du passé ».

Où il est question de rencontres, de surgissements, d’éblouissements…Laissez vous inspirer par la parole puissante, généreuse et libre de cette femme lumineuse…

L’erreur la plus courante en éducation consiste à partir du plus bas, du plus réduit, du plus pragmatique ; elle est souvent irréparable.

Pourquoi mettre en avant ce qui va de soi et qui est « livré avec » tout naturellement, comme par exemple la syntaxe et la grammaire que la fréquentation des livres offre en surcroît ? On n’apprend pas une langue, on ne la prend pas. Elle se donne quand on l’aime. Personne n’a jamais appris une langue autrement qu’en la parlant, qu’en la gardant en bouche, qu’en s’en régalant. Soit dit en passant, la suppression de ce sucre d’orge qu’est le « par cœur »est une punition imméritée.

Est-il surprenant que, devant tout ce qui n’est que fonctionnel et flaire le système, l’enfant se rétracte ?

Lire la suite

Publicités