Ciel d’aquarelle

C’était un crépuscule d’aquarelle.
De longs écheveaux de nuit
s’entremêlaient dans le ciel encore clair.
Une palette aux couleurs diluées
composait avec le blanc laiteux du jour
une symphonie de bleus, de gris.

Les minutes passant,
La nuit poursuivit sa descente.
La transparence céda place à l’opaque.
Des à-plats de bleus violets vinrent chapeauter
arbres, maisons, passants pressés.

Les arbres plongeaient leurs longs rameaux nus
-On aurait dit des pinceaux-
Dans un océan de bleus
cobalt,saphir,byzance,

encre de chine aussi.

Un croissant de lune était à peine esquissé
sur ce grand manteau de velours.
Il diffuse une faible lumière abricotée, chaude et vaporeuse.
On dirait une décoration de Noël
placée un peu trop haut dans le ciel.

A l’ouest,
Une grande lueur,
Une immense clarté,
Des flambeaux qui éclairent un point sur l’horizon ?
Peut-être un brasier, pour danser tout autour,
Et fêter ce qui fut
encore une belle journée.

Marie*Pierre CHARLEC

2 réflexions sur “Ciel d’aquarelle

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s