Comptines et fabulettes…

Quelques mots qui me sont venus quand ma fille de 5 ans s’est endormie dans mes bras pour faire la sieste…abandonnée et lourde de sommeil…


Une maman
c’est comme un oreiller
sur lequel on peut venir se lover.

On joue des coudes,
on se met en boule,
on se blottit,
tout rétréci.

On ferme les yeux
on se fait tout petit
les soucis des grands on oublie

Pour un temps
Pour un temps seulement

Tant qu’on est au creux
des bras de sa maman.


Marie-Pierre CHARLEC
Illustration : Gustav Klimt « les trois âges de la femme »

P.S : Happy birthday et big bisous Mouton 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s