« Le bruit du pot d’eau qui éclate »

 

Le bruit du pot d’eau qui éclate
(l’eau a gelé cette nuit)
Me réveille
Bashô

 

Haiku lu dans le livre de Maxence Fermine « Neige ». Une histoire concise, dense et poétique. Un voyage dans le Japon du XIXe siècle…la recherche de soi…l’amour…et la neige comme un personnage à part entière de cette belle histoire. Magnifique !

image

Maxence Fermine – Neige – Collection Points

Publicités

Ciel d’aquarelle

C’était un crépuscule d’aquarelle.
De longs écheveaux de nuit
s’entremêlaient dans le ciel encore clair.
Une palette aux couleurs diluées
composait avec le blanc laiteux du jour
une symphonie de bleus, de gris.

Les minutes passant,
La nuit poursuivit sa descente.
La transparence céda place à l’opaque.
Des à-plats de bleus violets vinrent chapeauter
arbres, maisons, passants pressés.

Les arbres plongeaient leurs longs rameaux nus
-On aurait dit des pinceaux-
Dans un océan de bleus
cobalt,saphir,byzance,

encre de chine aussi.

Un croissant de lune était à peine esquissé
sur ce grand manteau de velours.
Il diffuse une faible lumière abricotée, chaude et vaporeuse.
On dirait une décoration de Noël
placée un peu trop haut dans le ciel.

A l’ouest,
Une grande lueur,
Une immense clarté,
Des flambeaux qui éclairent un point sur l’horizon ?
Peut-être un brasier, pour danser tout autour,
Et fêter ce qui fut
encore une belle journée.

Marie*Pierre CHARLEC

J’atteste…

Relire encore aujourd’hui le poème de Abdellatif Laâbi qui faisait déjà l’occasion d’un post en février dernier sur le blog…

Un poème à lire et relire, à partager, à placarder, à dire et redire…

J’ATTESTE

J’atteste qu’il n’y a d’être humain
que celui dont le cœur tremble d’amour
pour tous ses frères en humanité

Celui qui désire ardemment
plus pour eux que pour lui-même
liberté, paix, dignité

Lire la suite

« Glaneurs de rêves »

Mes voeux pour 2016 : Soyons tous des « Glaneurs de rêves ».

« Comme il est large le monde.Comme il est beau. Et l’étoffe de l’esprit – l’esprit chargé se fait bouffant, disséminé comme la graine et le duvet. Car telle est la dent-de-lion. Qu’elle se dénude et qu’elle éclate en mille voeux…

Un voeu particulier
ou juste le voeu de savoir.

Souffle dessus, des chandelles, une étoile…Ce qu’on veut. Un compagnon. Une lune en roue libre. Ou peut-être d’entendre de nouveau ainsi qu’on entendait enfant. Une musique – curieuse, optimiste, aussi simple que l’appel du quadrille qui pénètre la nuit d’été. Des rondes de rire et de délice qui s’étendent. Tout le monde danse, danse et c’est tout. »


Patti SMITH – Glaneurs de rêves – Editions Gallimard 2014
Titre Original : Woolgathering