Saturne – Georges BRASSENS

Je vous envoie aujourd’hui un de mes textes « grigri »…Il m’accompagne depuis mes 18 ans…Une chanson de Georges Brassens toute en tendresse pour sa Belle et en mépris pour ce temps qui « tue le temps comme il peut… » A lire et relire…à fredonner aussi…

Il est morne, il est taciturne
Il préside aux choses du temps
Il porte un joli nom, Saturne
Mais c’est un dieu fort inquiétant.

En allant son chemin, morose
Pour se désennuyer un peu
Il joue à bousculer les roses
Le temps tue le temps comme il peut.
Lire la suite

Publicités

Peau de glace

Une peau qui se tache
une peau qui se plisse
une peau qui se creuse,
qui se craquelle
et qui séraque

Et le glacier doucement descend vers la vallée.

Marie-Pierre CHARLEC – Décembre 2015

Un grand merci à mes Comblorans préférés pour cette belle photo du glacier d’Argentière prise en juillet 2015!