Bleu Klein – Zeno Bianu

BLEU KLEIN

Un jour tu es entré dans le bleu
comme on pénètre dans la vraie vie
tu es entré dans le bleu
tu as fait le pari de l’immensité
et ce fut comme un sésame
un passage sur l’autre versant du miroir
ce ciel qui emplissait tout
la respiration des galaxies
la cadence des univers
le souffle magnétique de la Grande Ourse
un jour tu es entré dans le bleu
pour n’en plus jamais revenir
ce bleu ardent électrique
invulnérable
tu t’es plongé dans un bain d’indigo
au centre de l’horizon
pour voir tout en bleu
ligne de ciel
ligne de coeur
pour te faire la belle
la belle bleue
avec tes pinceaux vivants
l’intensité l’intensité l’intensité
pour devenir bleu d’émotion
découvrir ce lâcher de ballons bleus
au fond du cœur
ce saut dans la poésie
où la création recommence
à chaque instant
où l’éternité a la grâce des funambules
une énergie capable de forcer la pesanteur
une vie vouée au judo du bleu
une fête de l’infini
pour les marcheurs d’aurores

Zéno BIANU

Panique en Attique !

image

Où l’on croise Cyclope, Ariane et Pénélope

Madame Cyclope n’est plus tout à fait la même…

Savez-vous pourquoi ?

Elle a chaussé de grandes lunettes

Et voit le monde différemment,

Plus brillant,

Plus  éclatant…émouvant…

Depuis  qu’elle arbore cette nouvelle paire d’yeux

D’aucun ont constaté qu’elle se prend pour Ariane…

On l’a vue rassembler Ici et là, et même là-bas,

Tous les écheveaux

Qu’elle avait glanés

Depuis de longues années.

Avec tous ces fils,

De toutes les longueurs, de toutes les couleurs

Elle en a fait un seul,

Solide,

Rassurant,

Lui montrant le chemin,

De la lumière

De la Liberté

Des émotions jamais plus refoulées

Avec  ce fil, de toutes les couleurs,

Elle joue un peu à Pénélope

Elle brode, brode encore …

Avec tous ses écheveaux mêlés, elle brode

Elle se brode une vie,

Une vie toute en couleur

Qui a le goût du bonheur….

Marie-Pierre BERROD