Rondeau à savourer par grand froid…

Aujourd’hui, place au rondeau de  Charles d’Orléans (1394-1465)…pour celles et ceux que la neige a confiné au chaud !

Hiver vous n’êtes qu’un vilain

Eté est plaisant et gentil :

En témoignent Mai et Avril

Qui l’escortent soir et matin.

 

Eté revêt champs, bois et fleurs

De son pavillon de verdure

Et de maintes autres couleurs

Par l’ordonnance de Nature.

 

Mais vous, Hiver, trop êtes plein,

De neige, vents, pluie et grésil :

On vous doit bannir en exil !

Sans point flatter, je parle plain :

Hiver, vous n’êtes qu’un vilain.

Publicités

2 réflexions sur “Rondeau à savourer par grand froid…

    • mariepierremp dit :

      De ce poème appris à l’école…je ne me souvenais que de la première phrase ‘ « Hiver vous n’êtes qu’un vilain ». Nous retrouverons Charles d’Orléans avec le retour du Printemps…bientôt, bientôt 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s